les pierres de F à J

 

 

(en construction)

F

 

Fluorine fluorite

Fluorite sur quartz - Le Burg - France - Muséum de Toulouse photo wikipedia

 Composition chimique : fluorure de calcium. 

Couleurs : jaune, vert, bleu, violet.incolore.


Etymologie : vient du latin ‘Fluere’ qui signifie couler.


La Fluorine symbolise : La sagesse et l’harmonie.


Provenances : Allemagne, Angleterre, France…


En lithothérapie :


La Fluorine, procure de l’énergie à tous les niveaux.
Aide à la concentration et à la réflexion.
Aide à nous retrouver, à nous renforcer, nous rend créatif et inventif.
Stabilise nos émotions, donne confiance en soi.
Elle favorise l’énergie à tous les niveaux, soulage de tous les ennuis.
La Fluorine, préserve des affaiblissements tant corporels que spirituels.

Purification / Rechargement : eau distillée non salée, rayons solaires et lunaires, amas de Quartz, géode d’Améthyste.

G

Grenat alamandin

Description minéralogique :

Silicate d’aluminium et de fer.

Composition chimique : Fe3Al2Si3O12.

Dureté : 6 ½ – 7 ½.

Système cristallin : Cubique.

Formation : Métamorphique.

Gisements : Brésil, Inde, Autriche, Afghanistan…

 

Propriétés en lithothérapie :

Plan physique : Régénération cellulaire, stabilise la circulation sanguine, insuffisance veineuse, renforce le système immunitaire, cicatrisation, absorption du fer, troubles de l’érection.

Plan émotionnel : Donne du courage et de l’ambition même face aux difficultés ou aux situations qui semblent désespérées. Réveille la fierté et la bravoure.

Plan intellectuel : Pierre d’engagement, elle permet de se lancer pleinement dans les projets entamés, de tenir sa parole même face à des difficultés ou de défendre ses opinions et ses idées face à la critique.

Plan spirituel : Le grenat almandin donne le courage et la détermination de suivre sa propre voie et non celles tracées par d’autre et qui ne nous conviendraient pas pleinement.

Chakras : Placé naturellement au chakra de la base on l’utilisera occasionnellement au chakra sacré afin d’agir sur la sexualité et les troubles physiques ou psychologiques pouvant la dégrader.

 

Purification, rechargement :

Eau déminéralisée salée, Lumière solaire.

H

Hématite

Source : http://anne.piola.fr…ES/hematite.htm

L’hématite, ou oligiste, est un minéral composé d’oxyde de fer.

C’est un minéral très courant, de couleur noire à gris argenté, brun à rouge, ou rouge. Si elle est réduite en poudre, l’hématite, quelle que soit sa variété, donne des éclats rouges.

Le nom de l’hématite est emprunté au latin haematites, lui même emprunté du grec « hemato » qui signifie «sang». La poudre d’hématite était d’ailleurs utilisée comme pigment rouge.

On a trouvé, sur la planète Mars, en 2004, des sphères qui pourraient être intégralement ou en partie composées d’hématite. L’hématite se forme habituellement par l’action érosive de l’eau, ce qui suppose la présence, à une époque, de l’eau sur Mars.

Généralement massive, opaque, à l’éclat métallique, laissant apparaître une couleur rouge sang quand on la coupe en section très fine. Se présente toutefois aussi en cristaux courts, noirs, rhomboédriques, à la surface parfois irisée. Disposé en pétales de fleur, le cristal est appelé «rose de fer». Les cristaux luisant étaient autrefois employés en miroiterie.
Principaux dépôts dans les roches ignées d’Amérique du nord (lac Supérieur et Québec), du Brésil, du Venezuela et d’Angleterre, en Allemagne et sur l’île d’Elbe.

En lithothérapie on dit que l’hématite stimule la reconstitution du sang et des cellules, favorisant ainsi le processus de régénération, pendant ou après une maladie. Elle serait aussi efficace contre les troubles circulatoires (fourbures) et aiderait à résorber les hématomes.
L’hématite stimulerait la volonté, le courage et l’activité. Elle inviterait à « recommencer à partir de zéro ».
Purification et rechargement : eau distillée salée puis exposition au soleil

Hypersthène

I

J

Jades

(source : http://www.julia-boschiero.com/jade/ )

Tout d’abord un peu de minéralogie générale pour nous repérer : Les jades sont des Inosilicates, et on distingue deux principaux types de jade ; La jadéite qui fait partie du groupe des pyroxène, et la néphrite qui fait partie du groupe des amphiboles. Ces deux pierres ont donc en commun, dans leurs formules chimiques, les éléments Si (silicate) et O (oxygène) dans des proportions cependant différentes et accompagnés d’autres éléments. On peut ainsi considérer que c’est une « famille » qui a été formée par les usages et la ressemblance visuelle plus que par la chimie.

Historique :

Le nom de « jade » nous viens de l’époque de la conquête espagnole des amériques centrale et du sud. A cette période espagnols importent le jade d’amérique centrale et lui donnent le nom de « piedra de hijada » (pierre des reins), et les portugais qui le ramènent de chine l’appellent « pedra de ilharga » (pierre du flanc). Ces deux termes deviennent « ejade » puis « jade » en français. Le nom chinois de « Yu » n’a été adopté par aucune autre culture.
En 1863, un français du nom de Damour démontre que sous le terme de jade que l’on connaît depuis près de 7000 ans cohabitent deux pierres différentes : on leur donne les noms de jadéite et de néphrite. Le terme de néphrite (du grec « nephros » qui signifie rein) est alors réservé au jade de chine plus populaire. On remarquera que cette tendance s’est inversée aujourd’hui, puisque la néphrite est au final plus courante que la jadéite (dont l’appellation se voulait vulgaire).
La distinction entre les deux pierres est très difficile à faire puisqu’il existe des jadéites et des néphrites presque identiques à l’œil alors même que leurs compositions chimiques sont très différentes. Seule leur différence de dureté permet une identification simple dans certains cas, la jadéite étant le jade « dur » et la néphrite le jade « tendre ». Aujourd’hui on admet dans la vente que la jadeite est une variété plus claire (celle proche du jade impérial) et on réserve le terme de néphrite pour la variété plus foncée de jade comme vous le verrez dans les photos plus bas, tous les autres types étant simplement appelés « jade ». Cet amalgame n’est cependant pas gênant pour la lithothérapie puisqu’il permet de rassembler ces pierres en des groupes ayant des propriétés plus proches ceux formés par la distinction jadéite/néphrite d’origine.
Pendant la préhistoire le jade fut apprécié pour sa grande résistance. On fabriquait alors des armes et des outils, ce qui a valu à la néphrite le nom de « pierre de hache » dans les anciens ouvrages. Cette pierre fut ensuite utilisée en amérique précolombiennes (où il était alors plus apprécié que l’or) et par la chine qui en fit une pierre culturelle. Dans ces deux peuples elle fut considérée comme une pierre noble et sacrée, et servit à sculpter les statuettes et représentations sacrées. La culture de la sculpture du jade fut arrêtée en amérique latine par la conquête espagnole mais persista en chine. A l’heure actuelle la chine est le pays de référence dans le travail du jade. Du XIIe au XVIIIe siècle la chine n’utilisait que de la néphrite, mais depuis les années 1750 on y trouve également de la jadéite importée du Myanmar (ancienne Birmanie).

Quelques précautions :

Le jade existe dans de nombreuses couleurs, la plus connue (et pourtant déjà très rare) étant le vert. On trouve également du jade noir, lavande ou presque rouge, jaune. Cependant, de nombreuses contrefaçons existent, la plus simple étant de vendre de l’aventurine comme étant du jade, mais on trouve également des pierres plastifiées, teintées, etc… En général on se prémunit de ces  « arnaques » en évitant toutes les pierres aux couleurs trop vives et bon marché. Des jades aux couleurs très soutenues existent, comme le jade impérial (qui est une variété de jadéite), mais ce sont des pierres extrêmement rares et donc très chères.

Les propriétés :

Afin de vous exposer au mieux les propriétés des deux principaux types de jade (la néphrite et la jadéite) je choisis ici de séparer suivant les critères habituels de la vente de pierres qui sont des critères visuels. En lithothérapie, les propriétés d’une pierres sont souvent bien plus tributaires de sa symbolique et de son aspect visuel (couleur, etc…) que de sa composition chimique. La symbolique de ces deux pierre étant la même le point central devient alors la couleur et l’aspect. De plus, lorsque vous irez acheter vos pierres ce seront surement ces critères-là qui seront utilisés pour classer ces pierres.
Je ferai également remarquer que, ces deux pierres ayant été parfaitement confondues pendant très longtemps, leurs propriétés sont malgré tout assez interchangeables, sauf pour ce qui est de l’aspect de justice et de pouvoir spécifique à la jadéite.
La jadéite :

Jadéite brute, Myanmarimage wikipédia

Composition chimique : Silicate double de sodium et d’aluminium, NaAl(SiO6).
Dureté : 6 1/2 – 7
Système cristallin : Monoclinique
Gisements : Birmanie, Chine, Guatemala, Japon, Mexique, U.S.A
Plan physique : Combat les migraines et la fièvre, apaise la nervosité liée aux soucis personnels. Pierre d’équilibre, elle aide les personnes sujettes aux vertiges. C’est une très bonne pierre pour aider à résorber les manifestations physiques de troubles nerveux comme l’eczéma ou l’herpès. Pierre de longévité, elle est réputée pour sa capacité à augmenter la durée de la vie.
Plan émotionnel et mental : C’est la pierre de l’honnêteté liée au pouvoir, elle apporte tempérance, vertu et tolérance. Pierre de justice, elle aide à avoir des jugements sains empreints de moralité. Elle aide ainsi à la diplomatie et à la négociation. C’est une pierre sure de son bon droit qui permet de ne pas culpabiliser suite aux choix que l’on est menés à faire tout au long de notre vie. La variété de jade lavande aide à avoir des rêves doux et clairs. Attention : En cas d’abus de pouvoir la jadéite peut se retourner contre son porteur et lui causer bien des déboires.
Plan spirituel : Elle incarne le principe yang. Cette pierre sacrée permet d’ouvrir son cœur afin de se rapprocher du divin.
Purification, rechargement : Eau distillée salée, soleil.

La néphrite :

image wikipédia
Composition chimique : Silicate basique de magnésium et de calcium avec fer ferrique, Ca2(MgFe)5(SiO11)25OH)2.
Dureté : 6 – 6 1/2
Système cristallin : Monoclinique
Gisements : Australie, Birmanie, Canada, Brésil, Chine, Mexique, Nouvelle-Zélande…
Plan physique : La néphrite est par excellence la pierre des reins, on l’utilise donc pour réguler cet organe, ainsi que le système urinaire et les glandes surrénales. Elle favorise l’élimination des calculs rénaux, calme les incontinences et les cystites.
Plan mental et émotionnel : Elle apaise le désir de possession et convient ainsi parfaitement aux acheteurs compulsifs.
Plan spirituel : Elle permet l’extériorisation et la célébration de la vie spirituelle de l’homme.
Purification et rechargement : Eau distillée salée, soleil.

 

(source : http://www.sudharmonie.fr/animaux-pierre-elephant-jade-jaune,fr,4,ANIL_ELE_JADJAU.cfm )

Le Jade Jaune est l’une des nombreuses variétés de couleurs de ce minéral

En lithothérapie :

– Plan spirituel et mental
La pierre de Jade Jaune est considéré comme stimulant, au sens large, en
lithothérapie.
En débloquant efficacement le chakra du plexus solaire, le Jade Jaune développe
la joie de vivre, l’optimisme, la vitalité.
Placée sur les chakras de la gorge ou du cœur, cette pierre dénoue les blocages
émotionnels et aide à prendre conscience de notre état présent.

Jaspes

 Jaspe rouge

Sources : http://juliaboschier…e-47410945.html
http://encens.ws/blo…du-jaspe-rouge/

 
 
Description minéralogique :

Dioxyde de silicium.
Composition chimique : SiO2.
Dureté : 6 ½ – 7.
Système cristallin : Rhomboédrique.
Formation : Sédimentaire.
Gisements : Brésil, Inde, Madagascar, USA, Allemagne, France …

L’histoire du jaspe rouge
Le jaspe tient son nom du grec « iaspis » et du latin « iaspidem » qui signifie « pierre mouchetée ». Dans l’antiquité, on utilisait la pierre de jaspe comme amulette pour soulager les problèmes de vue. Le jaspe rouge était réputé pour aider les femmes enceintes à accoucher sans hémorragies. Au moyen-âge, les médecins prescrivaient du jaspe rouge en poudre sur les blessures pour arrêter les hémorragies.

Propriétés [supposées] en lithothérapie :

Plan physique : Active la circulation sanguine, affections des organes génitaux, troubles de l’érection, troubles hormonaux chez la femme.
Plan émotionnel : Donne la détermination d’affronter les longues périodes de difficulté ou d’entamer et de continuer les travaux longs et difficiles.
Plan intellectuel : Active l’intellect, aide à retrouver ou à conserver une activité mentale vivifiante.
Plan spirituel : Aide à maintenir le cap lorsque le chemin semble long et la solution lointaine. Donne la détermination de continuer malgré les épreuves et les ratés.

Dans l’environnement : La jaspe rouge peut aisément se placer dans la cuisine ou sur la table des repas afin de donner du dynamisme et de l’entrain lors de la préparation des repas ou de la mise en place de l’espace de vie.

Chakras : Bien qu’habituellement utilisée au chakra de la base, le jaspe rouge voit ses propriétés sur la sexualité s’exprimer au chakra sacré.

Purification, rechargement :
Eau déminéralisée salée, Lumière solaire.

Jaspe moukaïte

(source : http://www.crystal-energy.com/jaspe-mokaite-poli-25-a-35-g-26254.html )

En lithothérapie (soins par les pierres) le jaspe mokaïte est utilisé au chakra du coeur, chakra du plexus solaire et chakra racine pour renforcer la protection du corps contre les maladies et renforcer le système immunitaire

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s