Les pierres de P à Z

 

 

(en construction)

P

Péridot

(source : http://www.juwelo.fr/guide-des-pierres/peridot/)

image wikipedia

Composition chimique du Péridot

Le péridot est un minéral qui n’existe que dans les tons verts : on dit qu’il est idiochromatique. Il appartient au groupe des silicates. Ses tons verts proviennent du fer ; d’autres éléments chromogènes comme le nickel ou le chrome peuvent renforcer cette couleur. Il peut parfois (mais c’est extrêmement rare) présenter un effet d’œil de chat : se manifeste alors à la surface un effet de chatoyance en forme de faisceau, causé par de fines inclusions en forme d’aiguilles (inclusions aciculaires), sur lesquelles se reflète la lumière.

Origine

Dans l’Antiquité, le Péridot était exploité uniquement sur une île de la Mer Rouge, située à 80 km des côtes égyptiennes : l’île de Saint Jean, ou Zabargad (ou Zeberget). Plus tard, d’autres gisements furent découverts en Arizona (dans la réserve apache de San Carlos), en Chine et au Pakistan, qui donne aujourd’hui certaines des plus belles pierres (les Péridots du Cachemire).

Histoire du Péridot

Découvrez la collection de bijoux en Péridot de Juwelo !

Le Péridot était une des pierres favorites de la Reine Cléopâtre, et célébrée par les égyptiens de l’Egypte Ancienne comme la « Gemme du Soleil ». Sous son antique appellation de Chrysolite, le Péridot est plusieurs fois mentionné dans la Bible, comme l’un des joyaux enchâssés dans la cuirasse d’Aaron (Ezéchiel 28:13-16) ainsi que l’un des 12 joyaux qui ont été servi à la fondation de la ville de Jérusalem (Apocalypse 21:19).

La fascination qu’il exerce depuis les temps les plus reculés a également alimenté un certain nombre de mythes à son sujet : il est supposé favoriser l’amitié, libérer l’esprit du péché d’envie, rendre son porteur plus éloquent, guérir les maladies du foie, et même augmenter l’efficacité des potions médicinales.

Les Pirates l’appréciaient pour sa capacité à éloigner le mauvais œil et les terreurs de la nuit. Marbodius de Rennes, dans sa compilation mythologique « Liber de Lapidibus », conseille la chose suivante : « si l’on souhaite bénéficier de sa protection contre les esprits vils et malfaisants, il convient de percer la pierre, de l’enfiler sur le crin de la queue d’un âne, et de le porter attaché au bras gauche ».

Péridot, une des plus belles pierre verte

Caractéristiques du Péridot

Les teintes prisées du Péridot vont du vert tilleul à un vert plus profond rappelant la couleur de l’herbe. Les pierres de dimensions délicates peuvent être propres à l’œil, tandis que, en tant que pierre de type II, les pierres de dimensions plus imposantes comporteront le plus souvent de petites inclusions.

Variétés de Péridot

Les plus beaux Péridots proviennent d’une zone d’exploitation minière de Suppatt, une région de l’Himalaya au nord-ouest du Cachemire sous administration pakistanaise. Les célèbres Péridots du Cachemire présentent un vert particulièrement intense, et brillent d’un éclat impressionnant. Malheureusement, en raison des conditions climatiques, l’exploitation ne peut se faire que de juin à septembre, et la disponibilité de ces pierres est extrêmement limitée.

Entretien du Péridot

Certains Péridots peuvent être endommagés par les chocs thermiques. Evitez donc d’exposer le Péridot à des températures extrêmes.

 

(source :  http://www.pierres-lithotherapie.com/peridot-proprietes/ )

En lithothérapie : le péridot favorise la digestion, la détente abdominale, il diminue les constipations et les inflammations ou les ulcères des intestins. Le péridot diminue la rancune et la jalousie, il stimule les glandes surrénales, il stimule le corps et l’esprit.

Purification / Rechargement : eau distillée salée, soleil, amas de Quartz, géode d’Améthyste.

 

Perles de culture

(Source : http://www.emmanuelleguyon.com/vertus18.html )

Les perles de culture sont presque entièrement formées de nacre, qui est la substance qui est produite à l’intérieur de la coquille des mollusques. La nacre est principalement formée de cristaux d’aragonite.
La perle est le résultat d’une croissance anormale provoquée par la présence d’un matériel étranger dans le corps d’un mollusque, comme par exemple un grain de sable. Comme réponse à l’irritation provoquée, le mollusque dépose progressivement des couches de nacre autour de l’étrange particule. Pour cette condition particulière, nous la traitons à part du nacre qui forme la coquille même des mollusques.

 

On définit 8 formes de base pour les perles : rond, demi-rond, bouton, goutte, poire, ovale, baroque et encerclés. Les parfaitement rondes sont les plus rares et les plus précieuses.

On estime qu’une perle a une durée de vie de 100 à 150 ans pour sa composition organique.

Histoire, légendes et croyances sur la perle de culture

Les perles ont été appréciées par tous les peuples depuis l’antiquité pour leur rareté, beauté et valeur. On ignore quel fut le premier peuple qui commença à les récolter pour les utiliser. Mais autant certaines civilisations ont été très fascinées par les perles de culture, autant d’autre n’y prêtaient aucune attention. C’est le cas des Japonais qui ne conservaient que la coquille jusqu’à récemment, ou des populations polynésiennes qui les utilisaient comme de simples billes.

Il semble que la tradition de porter des perles est originaire d’Inde et d’autres endroits d’Asie, où les Phéniciens les achetaient pour les ramener en Europe.
les pandyas de l’Inde du Sud, semblent avoir organisé la recollection des perles de cultures dès le VIème siècle avant J.C. Ils contrôlaient la pêche de perles sur toute la côte sud de l’Inde, le Sri Lanka et le golf de Mannar et en organisaient le commerce. L’historien grec Mégasthène évoque leur travail, et en particulier la qualité des perles de Mannar, réputées comme les plus belles du monde antique.

Les Chinois ont surtout commencé à exploiter intensivement les perles de cultures de la mer de Chine du sud vers 206 avant J.C.

Les Grecs les appelaient Marguerites, mais leur usage ne se généralisa qu’après la guerre persique.

Dans la Bible, dans les Proverbes, les perles sont évoquées plusieurs fois, ce qui indique qu’elles étaient connues par les Hébreux.

Dans le coran, il est fait plusieurs fois mention de perles comme ornements des habitants du paradis.

 

Dans l’hindouisme, le livre de la mythologie, Garuda Purana, mentionne 9 perles sacrées. Toute leur tradition est remplie de mentions de perles, que ce soit en collier de 104 perles pour le roi Malabar, symbolisant le nombre de prières qu’il devait dire chaque matin, ou comme ornement des dieux comme le collier porté par Vishnu, le koustubha Dans la médecine traditionnelle, les Hindoues recommandent la poudre de perle pour stimuler la digestion et soigner les maladies mentales.

Aujourd’hui, la plupart des perles est cultivée, augmentant la production et limitant la difficulté puisque à l’état sauvage, il faut réviser une grande quantité d’huitres pour avoir une chance de trouver une perle.
Il s’agit généralement d’introduire un objet dans une huitre pour qu’elle débute sa réaction protectrice et forme la perle.

Gisements : dans le monde entier, mais en particulier : Japon, Chine, Thaïlande, Tahiti

Les perles de culture célèbres

La Huerfana (l’orphelin) était une des plus belles pièces de la couronne espagnole. Cette grosse perle fut découverte dans le golf de panama. Elle appartenait au premier gouverneur féminin de Cuba, Dona Isabel de Bobadilla, et disparait lorsque le palais fut détruit par un incendie au XVIIIème siècle.

La grande perle rose serait la plus grosse perle fine d’ormeau découverte. Cette perle Baroque de 470 carats fut trouvée par Wesley Rankin en Californie en 1990. En 1991, elle fut évaluée à 4,7 millions de dollars U.S.

La Peregrina ou « la pérégrine » est l’une des plus célèbres perles. Cette perle en forme de goutte pesait à sa découverte 55,95 carats, ce qui en faisait la plus grosse à son époque. En 1913, elle fut nettoyée et polie et passa à 50,96 carats
Elle fut découverte au XVIème siècle par un esclave africain dans le golf de Panama qui l’utilisa pour acheter sa liberté.
Par des circonstances qui ne sont toujours pas très bien déterminées, elle fut acquise par le roi Philippe II d’Espagne qui l’offrit a la nouvelle reine, Mary d’Espagne. De la couronne d’Espagne, elle passa à Joseph Bonaparte et la reine Margaret, avant qu’elle ne soit acquise par le marquis britannique d’Abercom.
En 1969, la pérégrina fut achetée par l’acteur Richard Burton pour 37000 dollars comme cadeau à son épouse Elizabeth Taylor. Elle fut vendue 11 millions de dollars aux enchères en 2011 à un collectionneur anonyme.

La perle d’Abernathy ou « la petite perle de Willie » est la perle fine d’eau douce la plus parfaite jamais trouvée. Elle fut découverte en 1967 par un plongeur nommé Abernathy dans une moule en Ecosse. Malgré tous les efforts, il ne fut jamais retrouvé de perles de cette qualité en Ecosse, seulement de plus petites qui furent exploitées jusqu’à épuisement de l’espèce.

La perle d’Allah ou perle de Lao Tseu est la plus grosse perle découverte. Elle fut pêchée en 1934 au large de Palawan aux Philippines. Le plongeur qui la découvrit se noya mais elle fut repêchée et l’émir de l’ile lui donna le nom de Perle d’Allah.
Elle pèse environ 6,4 kilos et est d’aspect très irrégulier. L’émir de l’ile en fit cadeau à Wilburn Dowell Cobb en 1939 pour avoir sauvé son fils. Ses héritiers la vendirent 1 million de francs au bijoutier Peter Hoffman en 1980. Elle fut estimée en 2006 à 61 850 000 dollars US.

La perle de Gogibus est la plus grosse perle fine en forme de poire trouvée durant la première moitié du XVIIème siècle en inde Occidentale. La perle de 126 carats aurait été achetée par le roi d’Espagne Philippe IV à un marchant nommé François Gogibus vers 1620. Le roi l’utilisait régulièrement comme broche sur ses chapeaux.

La perle de Gresham fut offerte à la reine Elizabeth par le prince marchand Thomas Gresham. Elle était estimée à 15000 dollars US. Selon l’histoire, il l’a offert à la reine en poudre sur du pain grillé avec un verre de vin afin d’impressionner l’ambassadeur d’Espagne et démontrer qu’il pouvait offrir des repas couteux aux monarques.

La perle de la vallée d’Arco est une perle fine baroque de 575 carats devenue célèbre parce qu’elle aurait été offerte à l’empereur de Chine Kubilaï-Khan par Marco Polo. Il n’y a aucune preuve historique d’un tel cadeau et cette perle porte son nom pour le lien entre deux familles Austro-Allemandes, les Arco et les Valley.

La perle d’Espoir est la perle fine de mer la plus célèbre et la plus grosse avec ses 450 carats. Elle n’est pas parfaitement ronde et mesure entre 5 et 10 cm.

La reine des perles est une perle ronde de 27,5 carats qui faisait partie des bijoux de la famille royale des Bourbons. Elle fut achetée en 1669 par Louis XIV et resta dans la famille jusqu’à la vente des biens de la royauté pendant la révolution française en 1791. Elle fut vendue à l’époque pour 200 000 livres.

Elle disparait alors de la circulation mais certains prétendent qu’il s’agit de la fameuse Pellegrina, perle appartenant à la famille Zosima et exposée au musée de Moscou.

Vertus des perles de culture

  • C’est la pierre de la sincérité.
  • Elle soulagerait les problèmes d’infection des yeux (vision, cataracte,…)
  • Elle régulerait les palpitations du cœur et l’hypertension.
  • On l’utilise pour les problèmes de digestion.
  • La perle de culture augmenterait la fertilité.
  • Elle serait utile pour les traitements de la bipolarité.
  • Elle améliorerait le fonctionnement rénal.
  • La perle de culture aiderait dans les problèmes d’arthrite, de rhumatisme et du système lymphatique.
  • Elle soulagerait des problèmes cutanés

 

Pierre de lune

(source : http://www.energesens.com/index.php?page=90 )

 Composition chimique : silicate d’aluminium et de potasium, groupe des feldspaths 
 Adulaire du mont Adula, Suisse (7x6.5 cm)image wikipedia

Couleurs : blanc, brunâtre, jaune-orange, reflets bleutés, incolore.
La Pierre de lune symbolise : La candeur de l’enfance.
Provenances : Sri Lanka, Inde, Birmanie, Etats-Unis…
Signes Astrologiques : Cancer, Sagittaire (jaune-orange, incolore),Bélier, Poissons.En lithothérapie :La Pierre de lune, est une Pierre très calmante, apaisante, c’est un anti-stress.
Stimule l’imagination, apporte douceur et sensibilité, développe l’intuition, l’imagination.
Favorise les rêves prémonitoires, accroît la clairvoyance.
Elle procure le bonheur conjugal.
Apporte douceur et tolérance pour des personnes amères et dures.
Idéale aussi pour les personnes un peu trop matérialiste, et trop terre à terre.
C’est la Pierre de la féminité : sensibilité et douceur.
Bonne Pierre de protection contre les énergies négatives.
La Pierre de lune, est la Pierre de l’espoir et de la pureté.Purification / Rechargement : eau distillées salée, rayons lunaires, amas de Quartz, géode d’Améthyste.

 

Pierre de soleil

 

 

 

 

 

 

Description minéralogique :

Aluminosilicate de sodium et de calcium.

Composition chimique : Na(AlSi3O8)Ca(Al2Si2O8).

Dureté : 6 – 6 ½.

Système cristallin : Triclinique.

Formation : Magmatique.

Gisements : Russie, USA, Norvège, Canada, Inde.

 

Propriétés en lithothérapie :

Plan physique : Renforcement du système immunitaire, activation du système nerveux et de la circulation sanguine. Encourage l’expression corporelle par des disciplines comme la danse.

Plan émotionnel : Désinhibe, donne joie et bonne humeur.

Plan intellectuel : Renforce le charisme, permet de voire les aspects positifs de la vie.

Plan spirituel : Permet de voir le meilleur de la vie et en chaque chose. Ouvre une voie lumineuse et optimiste.

Chakras : La pierre de soleil s’utilise principalement au chakra du plexus solaire et au chakra sacré.

Purification, rechargement :

Eau déminéralisée, Lumière solaire.

Préhnite

(source : http://www.emmanuelleguyon.com/vertus18.html#Prehnite )

Son nom lui fut donné par Abraham Gottlob Werner en 1813 en l’honneur du commandant Hollandais Hendrik Von Prehn, qu’il pensait être le découvreur de ce minéral.
Mais en réalité, la plus ancienne description fut faite en 1771 par Balthazar Georges Sage sous le nom de Chrysolite du Cap.
Il s’agit de la première pierre qui fut nommée par le nom d’une personne.

C’est un minéral du groupe des silicates. Il contient du calcium et de l’aluminium, même si parfois une partie de l’aluminium peut être substituée par du fer (7 % maximum).

Elle se présente presque toujours en masse avec des sphérolites fibreuses rayonnantes et de beaux cristaux tabulaires en crêtes.

Elle est de couleur verte à jaune, semi-transparente ou translucide. La Prehnite peut être très proche du jade qu’elle remplace parfois.
Une version orange rare a été découverte récemment en Afrique du Sud et Canada

On retrouve la Prehnite aussi sous les noms d’Adelite, Aedelite, Bostrichite, Chiltonite, Chrysolite du Cap, Coupholite, Prehnitoid, Schorl en gerbes, Zéolithe cuivreuse ou Zéolithe étincelante. On peut aussi trouver les termes d’émeraude du cap en Afrique du sud et jade de raisin en Chine (Putao Yu).

Gisements : Afrique du sud, France, Etats-Unis, Inde, Italie, Suisse, Allemagne et Espagne.

Histoire, légendes et croyance sur la Prehnite

Les aborigènes d’Australie pensaient que la Prehnite pouvait absorber et stocker l’énergie du soleil. Elle la rediffusait la nuit, permettant ainsi de se réchauffer et repousser les créatures de la nuit.

En Afrique du sud, les shamans considéraient que la Prehnite aidait à prendre de bonnes décisions pour guider la communauté.

En lithothérapie : (source : R. Boschiero )

la préhnite agit essentiellement sur la constitution et le renforcement des os. Elle réduit l’acidité gastrique et calme les douleurs d’estomac. La préhnite permet de donner le sens de l’ordre et du rangement à des personnes négligentes par paresse. Lorsque l’on aura atteint un grand un grand degré de sagesse, elle sera la pierre des prophéties.

Pyrite

(Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrite )

Pyrite Octaèdre - Mines de Huaron, Pérou (8×8 cm)

Le terme pyrite est attribué à Dioscoride en l’an 50 qui en fait le premier mention. La pyrite fut remarquée des anciens pour les étincelles qu’elle produit sous les chocs. Le terme provient du grec πυρίτης (λίθος) – pyrítēs (líthos) – littéralement « pierre à feu ».

Il existe de très nombreux synonymes pour cette espèce :

  • fer sulfuré ;
  • hépatopyrite ;
  • or des fous ; durant la ruée vers l’or, la méconnaissance et le désespoir de bien des mineurs les menèrent à confondre la pyrite et la chalcopyrite avec l’or à cause de leur éclat et leur couleur ; paradoxalement, la pyrite contient des traces d’or (l’arsenic et l’or sont des éléments qui entrent dans la structure de la pyrite via une substitution couplée), le métal précieux prospecté dans les sédiments provenant notamment de la diffusion de son élément chimique hors du minéral de pyrite pendant des millions d’années ;
  • Pyrit ;
  • pyrites ;
  • Schwefelkies ;
  • sidéropyrite ;
  • tombazite ;
  • xanthopyrite.

(Source : http://juliaboschiero.over-blog.com/article-pyrite-47417513.html )

Description minéralogique:

Bisulfure de fer.

Composition chimique : FeS2.

Dureté : 6 – 6 ½.

Système cristallin : Cubique.

Formation : Métamorphique.

Gisements : Pérou, Espagne, Italie …

Propriétés en lithothérapie :

Plan physique : Problèmes d’articulations, lumbago, douleurs, désengorgement des bronches, anémie, fatigue chronique.

Plan émotionnel : Pierre très concrète, elle donne une structure solide qui permet d’endiguer ses émotions lorsqu’elles n’ont pas leur place dans la prise de décision.

Plan intellectuel : Renforce l’esprit logique et structuré, organisé et responsable. Miroir de nous mêmes elle nous permet de voir ce qui, chez les autres, raisonnes avec des qualités ou des défauts très présents en nous.

Plan spirituel : Elle est un très bon allié dans toute démarche d’auto-analyse et de connaissance de soi.

Chakras : La pyrite trouvera une place toute faite dans le travail au chakra du 3e oeil pour ses propriétés intellectuelles, et au chakra de la base pour ses propriétés de structure, de responsabilité.

Purification, rechargement:

Eau déminéralisée, Lumière solaire.

Q

Quartz rose

Quartz Rose cristallisé - Galiléia Brésil - (vue6cm) image wikipedia

(Source : http://www.lithotherapie.mineraux-paubrasil.com/quartz-rose-en-pierre-brute )

La coloration du quartz rose est due à de minuscules inclusions de manganèse et de titane, mais le sujet n’est pas clos. Effectivement certains de ces quartz contiennent également en partie ou en totalité de la dumortiérite. Cette pierre que nous trouvons la plupart du temps bleue, peut être rose.

Ce quartz se forme le plus souvent en masse, et très rarement sous forme de cristaux. Il peut contenir, principalement à Madagascar du rutile, mais cela est également assez rare. On l’appelle alors quartz rose étoilé, ou encore quartz astérié. Ce dernier, lorsqu’il est véritable, est forcément assez onéreux. Méfiez-vous des contre- façons.

Au Brésil, il existe aussi une variété dite lilas. C’est en fait la partie supérieure des blocs de quartz, qui prend une teinte plus violette. On les utilise volontiers en sculpture, car lorsqu’on les travaille, ils n’ont pas cette faucheuse tendance à partir en éclats. Ce quartz est lui aussi assez rare sur le marché.

 

(source : http://juliaboschiero.over-blog.com/article-quartz-rose-47599101.html )

Description minéralogique:

Dioxyde de silicium.

Composition chimique : SiO2.

Dureté : 7.

Système cristallin : Rhomboédrique.

Formation : Magmatique.

Gisements : Un peu partout dans le monde.

En lithothérapie :

Plan physique : Irrigation sanguine, troubles cardiaque, fécondité, ecchymoses, hyperactivité, tremblements nerveux.

Plan émotionnel : Pierre de douceur et d’amour, elle réveille le romantisme chez les personnes froides ou renfermées, apaise les peines de cœur, atténue la peur d’être blessé. Son aspect rassurant permet de dépasser les traumatismes ou les manquements affectifs de l’enfance.

Plan intellectuel : Accentue la sensibilité envers autrui. Elle permet de comprendre les souffrances et les émotions vécues par notre entourage.

Plan spirituel : Le quartz rose nous ramène dans la voie de l’amour lorsque nous sommes en proie au doute et que les déceptions nous aigrissent. Cette pierre réveille notre capacité à donner sans attendre en retour.

Dans l’environnement: Parfaite pour les chambres à coucher, elle apportera calme et douceur aux enfants, tandis que les couples pourront profiter de moments tendre et complices.

Chakras : Liée en tout points au chakra du cœur, elle y exprime toutes ses propriétés.

Purification, rechargement:

Eau déminéralisée salée, Alterner entre lumière solaire et lunaire.

R

Rhodochrosite

Alma King, le plus grand cristal de rhodochrosite connu. (photo wikipedia)

(Source : http://juliaboschiero.over-blog.com/article-rhodochrosite-47599401.html )

Description minéralogique:

Carbonate de manganèse.

Composition chimique : MnCO3.

Dureté : 4.

Système cristallin : Rhomboédrique.

Formation : Sédimentaire.

Gisements : Argentine, USA, Pérou.

Propriétés en lithothérapie :

Plan physique : Hypotension, irrigation sanguine, fatigue chronique, grossesse, allergies, ostéoporose, stress.

Plan émotionnel : Réveille les émotions avec dynamisme, les fait ressortir pleinement et s’exprimer. Son équilibre entre douceur et détermination nous rend entier et prêt à suivre notre cœur.

Plan intellectuel : Humanise nos prises de décision, équilibre notre jugement entre la part d’obligation et la part sensible qu’il comporte.

Plan spirituel : Fait ressortir notre humanité, nos forces et nos faiblesses. Elle permet d’observer le monde d’un point de vue plus complet, en acceptant les bons comme les mauvais aspects pour ce qu’ils sont et avec ce qu’ils comportent de complexité et d’ambiguïté.

Chakras : La rhodochrosite trouve sa place au chakra du coeur. (on l’utilise aussi au plexus solaire).

Purification, rechargement:

Eau déminéralisée, Lumière solaire.

Rhodonite

Rubis

(source : http://www.patrickvoillot.com/fr/rubis-203.html )

Son nom vient du latin “rubeus” ou ”ruber” signifiant rouge.
Le rubis est le nom de la variété rouge franc d’un minéral, le corindon, qui lui même peut avoir toutes les autres couleurs sous le nom de saphir, sauf le rouge qui est réservé exclusivement au rubis. Tous les échantillons de corindon ne possèdent pas les qualités requises de transparence et de couleur pour être considérés comme des gemmes. Il fut longtemps dit « escarboucle », confondu avec le spinelle rouge et le grenat pyrope. Ce n’est que vers 1800 qu’il est rattaché, avec le saphir, au groupe du corindon.
Couleur rouge sang avec une pointe de bleu, avec des nuances notables, l’une d’elles, dite “sang de pigeon”, étant la plus appréciée. Elle varie dans un même gisement ce qui écarte la possibilité de fixer l’origine d’une gemme en fonction de celle-ci.
Des appellations, telles que rubis du Siam ou rubis de Birmanie ne distinguent que la couleur, pas la qualité intrinsèque.
Il contient souvent des inclusions (minéraux, liquides…), qui ne jouent pas sur la qualité de la gemme mais, au contraire, garantissent son authenticité vis-à-vis des pierres de synthèse. Si elles sont de rutile, le rubis prend un aspect soyeux quand il est taillé en cabochon, ces minuscules aiguilles de rutile provoquent l’astérisme ou l’œil-de-chat selon l’orientation de la taille.
La présence de chrome modifie la couleur qui se répartit en bandes, ou chevrons, le fer apporte une nuance brune, qui n’est pas appréciée.
Parler de rubis, c’est parler de Birmanie d’où ont étét extraits et sont toujours produits les plus beaux rubis du monde, pour lesquels les princes et Maharajas indiens se sont passionnés.
un nouveau gisement au nord-est du Mozambique (Montepues) produit des rubis de haute qualité.
Le rubis, et les corindons, sont les pierres les plus dures après le diamant.
Le corindon est l’étalon N°9 sur l’échelle des duretés de Mohs, qui va de 1 à 10 et dans laquelle le diamant est « 10 ».

Lieux d’extraction

Dans les roches il est en proportion si faible que son exploitation est rarement rentable et on préfère le « ramasser » dans les alluvions. Les méthodes de production, artisanales, n’ont pas changé depuis des siècles.
Il est exploité en Birmanie à Mogok, depuis le XVème siècle. C’est toujours dans le Nord de l’ex-Birmanie (le Myanmar actuel) que se situent les principaux centres de production. Les rubis, cristallisés il y a quelque 60 millions d’années, charriés par des rivières, sont emportés dans des alluvions qui s’épuisent en surface et sont extraites de puits. Lavées par des jets d’eau sous pression, l’eau boueuse est ensuite pompée et déversée dans un grand tamis pour le tri. Il y a aussi aussi des galeries de mines pouvant atteindre 2,5 km de longueur. Les blocs de marbre blanc contenant les gemmes sont amenés à l’extérieur et brisés par des hommes de confiance.
Ajoutons les graviers argileux de la région de Chanthaburi, au sud-est de Bangkok (Thaïlande), où des puits de 8 à 10 mètres de profondeur produisent des pierres de couleur tirant sur le brun ou le violet, les graviers des rivières de la région de Ratnapura, au sud-ouest de l’île de Sri Lanka, dont les pierres sont rouge-clair à rouge-framboise, et aussi la partie supérieure du fleuve Umba, en Tanzanie, qui livre des rubis brun rouge.
D’autres gîtes existent aussi en Afghanistan, en Inde (Mysore, de qualité moyenne, couleur violacée), au Népal, au Pakistan (très clairs), au Cambodge, au Vietnam (provinces de Yen Bai et Nghe), au Brésil (Bara Ingefinho), aux États-Unis (Montana, Caroline du Nord), au Kenya (région de Mangari), à Madagascar, au Malawi (région de Chimwadzulu), au Zimbabwe, dans la région de Prilep (Macédoine), en Suisse (Tessin), en Norvège, au Groenland, en Australie (Queensland, Nouvelle-Galles du Sud).
Le nouveau gisement de Montepues au Mozambique produit depuis très peu des rubis d’une belle couleur.
Voir la carte des principaux pays producteurs de rubis

 Utilisation en joaillerie

Le rubis est une des gemmes les plus recherchées et de la plus grande valeur en joaillerie. D’autant plus que les pierres de plus de 10 carats sont exceptionnelles. C’est en Inde, pendant la période moghole que ces princes ont acquis la majorité des plus beaux rubis de Birmanie, qu’ils faisent même incruster dans les manches de poignards et en recouvraient leurs trônes. C’est la gemme la plus prestigieuse, que certains préfèrent même au diamant, tous les grands joailliers ont réalisé des créations avec des rubis pour les « Grands de ce Monde ».
Les plus beaux rubis sont ceux de Mogok en Birmanie, la Vallée des rubis, en particulier ceux dits « sang de pigeon » qui sont célèbres dans le monde entier. Ils ont une nuance de bleu dans leur rouge, ce qui les rend exceptionnels et très typiques, nuance que l’on retrouve aussi dans des rubis de l’est africain ou même de la Vallée de la Hunza au Pakistan, proche du Cachemire, et au Sri Lanka.
Les rubis de Thaïlande ont une nuance de couleur violacée, comme d’ailleurs ceux d’Inde qui sont d’une qualité inférieure.
La taille des rubis sur les lieux de production n’est pas satisfaisante, car on veut conserver le poids maximum à la vente, et ils doivent être retaillés par la suite. Selon la forme, la pureté, la répartition de la couleur, le polissage à facettes est retenu pour les pierres transparentes, les translucides donnant des cabochons ou des boules pour monter des colliers, les plus grands et de moins bonne qualité étant sculptés en objets d’art, bibelots, breloques. Les rubis étoilés d’une belle couleur sont aussi très recherchés.
Des saphirs roses translucides, taillés en cabochons, provenant de Macédoine sont commercialisés sous le nom de rubis de Macédoine.
Le rubis est la pierre anniversaire de la 15ème année de mariage et aussi de la 35ème.

Entretien et précautions au quotidien

C’est une des gemmes les plus faciles à entretenir car résistante aux chocs, d’une grande dureté et insensible aux acides et à la chaleur. Laver à l’eau additionnée de liquide vaiselle et rincer à l’alcool.

Gemmes approchantes

almandin , andésine , pyrope , spinelle , tourmaline , zircon

Lithothérapie culturelle et historique

Le rubis est considéré comme un symbole de la charité, de la loyauté et ses vibrations contiendraient la force primordiale harmonisant les divers aspects de l’amour divin et de l’amour sous une forme accentuée et purifiée, mais aussi la vaillance, la hardiesse, donnant force et courage aux timides et aux faibles… du fait de sa couleur, celle du feu ardent, il stimulerait les sentiments. Il apporterait la joie, la paix, provoquant des songes agréables, écartant la tristesse. Il ramènerait au réalisme les rêveurs trop idéalistes, les aidant à percevoir, à comprendre et accepter les difficultés de la vie matérielle, les problèmes du quotidien liés à l’environnement culturel, financier, affectif…
Cette pierre matérialiste s’appliquerait surtout au chakra de la Base, ce qui fait qu’elle serait déconseillée aux personnes autoritaires, colériques, pouvant être dangereuse pour les gens d’un tempérament sanguin, aux ambitieux forcenés dont elle exagérerait les penchants. C’est aussi une pierre de pouvoir que tous les Grands de ce Monde ont voulu acquérir, une pierre de commandement que les chefs guerriers portaient pour le combat, le rouge symbolisant la sanguinité. Il faciliterait la mémoire, fortifierait les organes génitaux.
En touchant les quatre angles d’une maison, d’un champ, d’un verger, d’un vignoble… avec du rubis, on les protègerait de la foudre, de la tempête, des parasites.
Au Lion, il permettrait d’accéder à toute l’amplitude de son pouvoir d’aimer, élevant sa sexualité primaire vers l’amour du cœur, source de l’amour universel. Il en irait de même pour le Scorpion chez qui il transformerait ses impulsions émotionnelles fortes en un amour total et inconditionnel, purifiant son désir sexuel.
Chez le Bélier, il favoriserait son évolution sur tous les plans en rendant ses énergies plus subtiles, en renforçant son intuition et sa créativité, l’aidant à découvrir les aspects spirituels de sa sexualité. Il le remplit d’une chaleur agréable.

Imitations et traitements

Il s’agit de verre, de quartz chauffé puis refroidi brusquement dans une teinture rouge (rubasse), de doublets réalisés avec une table de grenat et une culasse de verre, ou une table de saphir naturel et une culasse de rubis synthétique.
Certains sont traités thermiquement. D’autres ont leurs givres ouverts remplis de verre ou de résine pour être consolidés et de meilleur aspect, la technique du « glass filling » s’est considérablement « améliorée » ces dernières années : les fissures de la pierre sont remplies à chaud d’un verre au plomb coloré en rouge et de même indice de réfraction que le rubis, ensuite la pierre est taillée. Depuis 1960, ont été fabriqués des rubis synthétiques anhydres dont les résidus de fabrication déterminent l’origine artificielle de la pierre. Des procédés hydrothermaux existent mais peu commercialisés aujourd’hui.
Des appellations commerciales frauduleuses sont interdites, comme “rubis d’Adélaïde” (un grenat pyrope), “rubis d’Alabanda” (grenat ou spinelle rouge violet), “rubis balai” (spinelle rouge), “rubis du Cap” (pyrope), “rubis d’Oural” (tourmaline rouge)…
Dès le début du XXème siècle on a employé des rubis synthétiques d’excellente qualité (procédé Verneuil) dont les propriétés sont identiques à celles des pierres naturelles.
Depuis 1950, on sait produire des rubis synthétiques étoilés en modifiant un peu le procédé Verneuil mais l’étoile est trop délimitée, semblant courir sous la surface du cabochon, sans rayonner depuis le centre de la pierre, chacune de ses branches entrecroisées étant torsadée comme un serpentin au lieu de montrer des aiguilles brillantes perpendiculaires à chaque branche. Rappelons que le chauffage du rubis le rend beaucoup plus rouge, multipliant souvent sa valeur marchande par 5 ou 10.

Améliorations

Il est admis qu’un chauffage modéré et respectant la structure cristalline du rubis peut être pratiqué pour embellir la gemme, pour terminer le travail de la nature en renforçant sa couleur. En aucun cas il est ajouté de matière pour reboucher les fissures ni de colorant. Ce type de traitement est qualifié « d’amélioration » par les professionnels et doit être mentionné lors de la vente.

Pierres historiques et légendes

Les gros rubis étant plus rares que les diamants de même taille, leur coût est de ce fait très élévé et certains sont devenus célèbres. Le plus gros jamais trouvé, en 1961, pesait 3 421 carats, il fut brisé pour la taille, le plus gros fragment pesant encore 750 carats. Le rubis Edouard » »Edwards Ruby » du British Museum de Londres (167 cts), le rubis étoilé Roser Reeves, ovale (138,7 cts), provenant du Sri Lanka, conservé à la Smithsonian Institution de Washington (USA), le rubis étoilé De Long (100 cts), provenant de l’ex-Birmanie, le rubis de la Paix (43 cts), ainsi nommé car trouvé en 1919.
Une sculpture a été exécutée par l’Américain Harry Derian dans un rubis du Mozambique d’environ 3000 cts.
De nombreuses couronnes d’empereurs, de rois, de princes portent des rubis, comme la couronne de Bohême avec une pierre non facettée d’environ 250 cts. En revanche, le “rubis du prince Noir”, serti dans la couronne d’Angleterre s’est avéré être un spinelle, comme le “rubis de Tamerlan” inséré dans un collier du trésor de la couronne britannique ou encore les spinelles de la couronne des Wittelsbach (1830), longtemps prétendus être des rubis, ou celui de la “Côte de Bretagne” au musée du Louvre à Paris.
Des textes du sud de l’Inde et de l’actuel Sri Lanka, contemporains du Ramayana assimilent l’origine des rubis à des gouttes de sang.
Selon une autre légende, la vallée de Mogok était infestée de serpents à la morsure mortelle qui grouillaient sur le sol et interdisaient de ramasser les rubis. On y lançait des morceaux de viande avec des catapultes. Les rubis s’y aggloméraient et ils étaient emportés hors de la vallée par les oiseaux de proie qui, une fois rassasiés, laissaient les hommes accéder à leurs nids pour y récupérer les pierres précieuses dans leurs déjections.

 

Rubis zoïsite

S

T

Turquoise

(Source : http://www.patrickvoillot.com/fr/turquoise-252.html )

 

Cabochon de turquoise d'Iran Turquoise brute de Nishapur en Iran Cabochons de turquoise de Nishapur en Iran sur batonnets Turquoises d'Iran montées en bague Turquoise naturelle d'Iran Turquoise de Mongolie Turquoise du Tibet sur bijou ancien Turquoise d'Iran polie Cabochon de turquoise de Nishapur en Iran 

C’est tout simplement la “pierre de Turquie” car lorsque cette gemme est arrivée en Europe, elle avait transité par ce pays, mais elle venait de Perse. Les Grecs la nommaient “callaïte”.
Ce fut une pierre sacrée pour les Égyptiens, les Perses, les Tibétains, les Indiens, les Mayas, les Aztèques et les Incas.
Couleur bleu ciel, bleu vert, vert pomme quand elle est altérée, la nuance « bleu turquoise » s’avérant rare. Quand la pierre est sillonnée de veinules ou de nuages bruns, gris ou noirs, on la dit “matrix”.
Chauffée vers 250 °C, sa couleur bleu céleste devient verte. Elle peut aussi changer de couleur sous l’influence de la lumière, de la transpiration, des huiles, des cosmétiques, des produits gras… par perte de sa teneur en eau naturelle : on dit qu’elle meurt : elle pâlit ou verdit.
Sa dureté dépend de son origine : elle commence à 4 (celles d’Amérique), de 5 (celles du Sinaï) ou 6 (celles de Perse). Les turquoises d’Iran sont les plus recherchées.
La pierre d’Eilat est un mélange de malachite, de chrysocolle, d’azurite et de turquoise.

Lieux d’extraction

On la trouve sous forme de filonnets de 20 à 25 mm d’épaisseur seulement, en masse compacte emplissant des fissures. La région de Nishapur (Iran) fournit les plus belles pierres mais on en trouve aussi en Afghanistan, en Argentine, au Tibet, aux États-Unis (Nouveau Mexique, Arizona: Sleeping Beauty Mine), en Russie, au Chili, en Australie, au Brésil, en Indochine, dans les Sud-Ouest africain, en Chine, au Mexique, en Tanzanie, en Israel (dans le Sinaï ou le gîte était exploité en 4000 avant J.-C.) et on l’a même notée en France, à Montebras (Creuse) bien qu’il ne s’agisse sans doute que de la variscite.

 Utilisation en joaillerie

Les plus belles viennent d’Iran et d’Egypte (Sinaï), elles présentent le meilleur poli et la plus belle couleur ainsi que la plus grande dureté. On la taille en cabochons pour des bagues, des pendentifs, des colliers et en petits objets de vitrine, en carrés pour des mosaïques (Amérique Centrale), pour orner des armes, des vêtements, des vases (en Iran, une coupe est décorée de 25 rangs de turquoises), voire en faire des services à café ou des narguilés.
La turquoise est la pierre anniversaire de la 11ème année de mariage.

Entretien et précautions au quotidien

Très fragile, sensible aux produits ménagers, aux graisses, aux détergents, aux cosmétiques, à la chaleur, à la déshydratation. Les turquoises poreuses, de faible dureté sont les plus fragiles… c’est aussi une des raisons pour laquelle les turquoises iraniennes sont les plus recherchées. Le gemmologue doit s’abstenir de vouloir mesurer l’indice de réfraction à cause du liquide optique.

Gemmes approchantes

calcédoine , chrysocolle , hémimorphite , howlite , serpentine , variscite

Lithothérapie culturelle et historique

Depuis la préhistoire, elle passait pour protéger les guerriers et les chasseurs en les rendant invincibles en tant qu’emblème du courage, de l’espoir, de la confiance en soi, élevant l’esprit vers le ciel et régissant les fluides du corps. Sa couleur douce mais intense, qui marie le bleu du ciel et le vert de la terre, mettrait en relation notre inspiration et nos idéaux à la force primordiale de la planète, offrant la sagesse.
Elle nous aiderait à exprimer nos idées et renforcerait la portée de nos paroles. Elle améliorerait le bégaiement.
En Perse, on la portait pour se protéger de la misère et obtenir l’amitié des autres. Elle aurait une action régénératrice pour l’ensemble du corps, elle écarterait les cauchemards, préserverait des empoisonneurs et des assassins, les marins des naufrages.
On raconte qu’elle “dépérit” en même temps que celui qui la porte, changeant de couleur, se ternissant et se brisant au moment de la mort.
Elle s’imprégnerait de notre vie, en serait l’image.. elle se comporterait comme une éponge, une sorte de bouclier absorbant.

Imitations et traitements

Les pierres poreuses sont imprégnées de matière plastique pour les consolider et renforcer leur couleur. Les Égyptiens imitaient déjà cette pierre avec de la faïence recouverte d’un émail vitrifié. On améliore sa couleur avec de l’huile ou de la paraffine, du bleu de Prusse, du bleu d’aniline…
Les imitations les plus fréquentes sont la magnésite, la howlite, la calcédoine et les poudres de calcaire, de turquoise, de phosphates divers, teintes. Des verres, de porcelaine… peuvent l’imiter.
Elle est synthétisée de manière peu crédible dans les années 1970. La néolite (appellation commerciale) est vendue pour une turquoise matrix synthétique.

(Source : http://www.julia-boschiero.com/turquoise/ )

Description minéralogique :

Phosphate basique hydraté d’aluminium et de cuivre.

Composition chimique : CuA16(PO4)4(OH)8.4H20.

Dureté : 5 – 6.

Système cristallin : Triclinique.

Formation : Sédimentaire.

Gisements : Australie, Afghanistan, Iran, Israël, Népal, USA.

Propriétés en lithothérapie :

Plan physique : Asthme, problèmes d’oreilles, rhumatismes, brûlures d’estomac, hyperacidité, renforcement du système immunitaire, cholestérol, détoxication.

Plan émotionnel : Pierre de jovialité communicative, elle aide à conserver une bonne humeur de tout instant et à en faire profiter son entourage.

Plan intellectuel : Permet d’exprimer ses idées de façon claire, compréhensible et qui plus est attrayante et séduisante pour autrui. C’est une pierre de raffinement et de charme.

Plan spirituel : Elle suit son propriétaire tout au long de sa vie, et si une personne avec qui elle est liée meurt, elle meurt avec. La turquoise accompagne tous les grand changements, nous oriente et nous renseigne sur leurs rôles, et au moment du grand voyage nous accompagne, qui sait, même dans l’au-delà.

Chakras : C’est une pierre mitigée, à mi-chemin entre le chakra du cœur et le chakra de la gorge.

Purification, rechargement :

Eau déminéralisée, Lumière lunaire, soleil du matin seulement.

 

Tourmaline noire

U

V

W

X

Y

Z

Zoisite (voir rubis zoïsite)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s